lundi, dcembre 17, 2018 17:27

Archive for the ‘MIROIR Ô MIROIR DIS-MOI…’ Category

La plus belle c’est Claire

Dimanche, mars 5th, 2017

C’est ce que je pensais déjà alors que je n’avais qu’une dizaine d’année et que je regardais fascinée les dessinateurs qui s’affrontaient lors de l’émission Du tac au tac,Bretécher tirait magnifiquement son épingle du jeu dans cet univers quasiment exclusivement masculin.


C’est ce que j’ai continué à penser lorsque j’ai lu ses BD un peu plus tard avec entres autres : sa Cellulite, ses Salades de saison, ses Frustrés, sa Thérése d’Avila et sa vie passionnée, ses Mères, sa Monique et son destin… Et bien sûr mon préféré, son Bolot occidental et ses amours écologiques : spécimen libidineux vivant à proximité d’une réserve pour animaux en voie de disparition bichonnés par leurs gardiens. Réserve à laquelle l’entrée aux bolots est interdite vu qu’en comparaison de la leur, la reproduction des lapins relève de la galéjade euphémique - voir Figure 1 ! Sans compter que le bolot sautant sur tout ce qui bouge (et même qui ne bouge pas… voir Figure 2…), les femelles de toutes espèces se doivent d’éviter Georges à tout prix sous peine de bâtard à tête de bolot assuré !


Figure 1                                                 Figure 2

Je voulais poster un petit billet l’an dernier lorsque la bibliothèque du centre Pompidou lui a consacré une rétrospective que je n’ai surtout pas loupée… Et puis le temps m’a manqué sur le coup…

Et là, je repense à elle, après avoir visionné cette semaine l’intervention surréaliste d’un député européen polonais en plein XXIème siècle
> voir ici
qui m’a fait ajouter un dessin issu de Salades de saison (1973)
> voir là

Sûr que Claire Bretécher a influencé mon inconscient à bien des niveaux !

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦

La plus belle c’est Charlize

Jeudi, juillet 30th, 2015

Son personnage de Furiosia vole la vedette à Mad Max dans le Fury Road sorti en mai dernier… (Il faut dire que Tom Hardy n’a pas l’aura d’un Mel Gibson non plus… enfin avis strictement personnel et partial d’une admiratrice de l’australien aux armes fatales…).
C’est en 2003 que je l’ai définitivement repérée avec d’un côté ce rôle sympa dans Braquage à l’italienne (qui relançait également la mode des Mini Cooper) et de l’autre côté son rôle de tueuse en série dans Monster où elle n’hésite pas à s’enlaidir pour de vrai et grâce auquel elle décroche un oscar. Depuis elle a enchainé des rôles divers et variés où elle n’hésite pas à chahuter son physique d’ex-mannequin. Pourtant le glamour lui va si bien (les pub Dior en sont la preuve irréfutable) !

Nota : elle ressemble à ma copine M-J. et ça j’adooooore !

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦

Les plus belles ce sont Kate et Annie

Mardi, août 21st, 2012

La cérémonie de clôture des JO 2012 de Londres les a remises sur le devant de la scène. Fleurons de la musique britannique au féminin, obligés qu’ils étaient de penser à elles pour illustrer une partie de l’histoire du Royaume-Uni.

C’est en voyant vieillir ses idoles qu’on prend soi-même conscience du temps qui passe. Alors, oui, j’aurais pu titrer Les plus belles c’étaient… mais elles sont tellement au-dessus de la mêlée dans leur discipline qu’elles méritent encore les honneurs de cette rubrique.

Deux voix et deux personnalités qui ont mis tout de suite tout le monde d’accord dès leurs débuts, jouant avec leur image et se mettant en scène au travers de personnages extravagants, des performances dans la démesure mais pas de provocation gratuite.

Toujours dans la créativité avec un nouvel album 50 Words For Snow sorti cet hiver, Kate Bush et son univers baroque et romantique inspiré, utilisant la danse comme principal vecteur.

Ecrivain lié : Emily Brontë pour Les hauts de hurlevents qui lui ont assuré son passage à la postérité à 19 ans.
> Wuthering Heights

Ils auraient fait un couple réjouissant : avec Peter Gabriel (plusieurs collaborations musicales exaltantes sur Games without frontiers ou Don’t give up bien sûr…) dont ce duo pour une émission que je ne connaissais pas.
> Another day

Et puis, comme on ne peut pas toutes les mettre et qu’il faut faire un choix  :
> Suspended in Gaffa

Et ces 2 extraits de l’album Hounds of Love que je classe quand même dans le top 10 de mes albums préférés :
> Running up that Hill
> Jig of Life

-

Avec Dave Stewart à la grande époque d’Eurythmics, ils nous ont offert un sacré paquet de tubes à voir et à danser. Depuis qu’elle mène sa carrière en solo, les morceaux sont moins délirants musicalement, mais les personnages qu’elle campe sont toujours fascinants. Très engagée humanitairement parlant, Annie Lennox c’est : respect sur toute la ligne.

Ecrivains liés : George Orwell pour le génial Sex Crime d’Eurythmics, BO du 1984 de Michael Radford et aussi Bram Stoker pour la participation d’Annie Lennox à la BO du Dracula de Coppola.
> Sex Crime

> Love song for a vampire

Ils auraient fait un couple androgyne cosmique : avec David Bowie…
> Under pressure

Et puis, et puis…..
> Money can’t buy it
> Here comes the rain again

-

Nota : je signale juste que j’ai failli passer ma nuit sur You Tube à regarder toutes ces vidéos… et toutes celles que je n’ai pas mises en lien…

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦

 

La plus belle c’est Maggie Gyllenhall

Samedi, août 4th, 2012

Dans le cultissime Donnie Darko, elle tenait le rôle de la soeur de son frère… Enfin, je veux dire de son vrai frère… Jake…
L’année d’après elle était épatante dans La secrétaire, n’hésitant pas à endosser un rôle qui aurait pu faire peur à quelques autres.
Je vous avais déjà parlé d’elle pour son apparition rafraîchissante dans Away we go et dans le touchant Crazy heart au côté de Jeff Bridges.
Nous n’avons pas le plaisir de la retrouver dans The Dark Knight Rises qui vient de sortir, et pour cause, le Joker a fait partir son personnage de Rachel en fumée dans l’épisode précédent (en même temps, c’était pas le rôle qui la mettait le plus en valeur), mais il y a quelques mois, elle jouait le rôle d’une féministe avant-gardiste dans un film au sujet aussi casse-gueule que La secrétaire sus-citée : le savoureux Oh my God !

Décidément, bon nombre de bons choix où la Maggie opère !

> La secrétaire – bande annonce

> Oh my God ! – bande annonce

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦

La plus belle c’est Glenn Close

Lundi, mars 28th, 2011

Fin de la saison 3 de Damages sur Canal +, série où Glenn Close a trouvé un rôle à la hauteur de son incroyable capacité à jouer des personnages à « double tranchant » et où elle nous laisse sur le c… pardon, sur le popotin devant son interprétation de l’avocate Patty Hewes !
A double tranchant : c’était aussi le titre du film qui m’avait fait mémoriser son nom (pourtant à cette époque – 1985 –  j’avais déjà vu Les copains d’abord et Le meilleur…). Elle y endossait déjà un rôle d’avocate qui là, pour le coup, se faisait manipuler par un séduisant Jeff Bridges effrayant de machiavélisme.
Vînrent ensuite Liaison fatale (à voir et revoir en DVD avec la fin alternative SVP et non pas avec la fin grand-guignolesque qu’on nous a servie au ciné et à la télé !) et Les liaisons dangereuses (qui d’autre peut jouer une Mme de Merteuil aussi crédible) qui l’ont consacrée (et malheureusement un peu cataloguée aussi) meilleure « méchante-à-caractère-humain » de sa génération !

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦

Les plus belles ce sont Julia et Sharon

Lundi, août 30th, 2010

La nouvelle édition du Festival de Deauville démarre vendredi, et je me souviens :

Julia

En 1990, elle est tellement mimi, accrochée au bras de Kiefer Sutherland, son amoureux d’alors. Tellement sympa à la conférence de presse.
Venue pour présenter Flatliners et surtout Pretty Woman, quasiment personne ne la connait, mais tout le monde est sous le charme !
Julia ! Oh oh oh ! Julia !

 

Sharon

L’année suivante, c’est Sharon Stone qui passe à 1 mètre de moi pour assister à la projection de Year of the gun qu’elle a tourné sous la direction de John Frankenheimer, d’une apparence si douce, complètement à l’opposé du personnage de garce de Total recall qu’elle est également venue présenter à ce même festival de 1991 avec Paul Verhoeven. C’était avant Basic Intinct, mais ses apparitions laissent déjà la salle en ébullition.

 

La plus belle c’est Zazie

Vendredi, juillet 23rd, 2010

Zazie copie 

A chaque nouvel album, retrouver Zazie c’est un peu comme retrouver une bonne copine.
En attendant le prochain, au concept un peu particulier qu’elle est en train de préparer , on peut la suivre sur un blog très sympa :  zazie7.com
Bon, à première écoute… je ne suis pas emballée par le nouveau morceau qu’elle nous laisse à découvrir… mais je réserve mon jugement jusqu’à la sortie d’un album complet.
D’ici là, il ya tellement de choses d’elle que j’adore à réécouter et de concerts à revoir en DVD…

Slow - Zazie

voir « Si j’étais moi » en live   >  cliquez ici

La plus belle c’est Julianne Moore

Samedi, mai 15th, 2010

Julianne

Justement, je parlais d’elle dans l’article précédent.
            (  voir >  Quel est le lien )
Récemment vue dans « Chloé » et « Single Man ». Son physique atypique, découvert pour ma part dans « Les Modernes » d’Alan Rudolph, m’a tout de suite accrochée.  Depuis, elle a endossé des rôles assez variés dans les genres, même si on ne l’a pas beaucoup vue dans des premiers rôles de super-productions hollywoodiennes. Ce qui contribue sans doute au plaisir de la retrouver à chaque nouveau film.

Nota :  après consultation de sa biographie sur le net, « Les Modernes » n’est pas mentionné et on ne retrouve pas non plus son nom au générique dans les articles que j’ai pu trouver sur le film… J’ai pourtant une image d’elle en tête dans une baignoire rétro avec Keith Carradine dans le voisinage… Étrange… Il faut que je fasse le jour sur cette zone d’ombre…

La plus belle c’est Naomi Watts

Mardi, janvier 12th, 2010

Naomi copie

Je l’ai découverte dans le fabuleux Mullholland Drive de David Lynch où elle m’a beaucoup impressionnée.
Et puis je l’ai toujours trouvée très bien dans ceux que j’ai vus qui ont suivi : Le cercle ou 21 grammes ou le King Kong de Peter Jackson ou L’enquête ou Les promesses de l’ombre… Faut dire que coté metteurs en scène, c’est déjà pas n’importe quoi. (Et j’ai raté Le voile des illusions, encore un rattrapage vidéo en attente !).
Elle a un charme naturel qui ne trompe personne.

La plus belle c’est Catwoman

Lundi, janvier 11th, 2010

 Catwoman

« La liberté c’est le pouvoir. Vivre une vie sauvage et sans peur, c’est le cadeau que j’ai reçu. »

Moi je l’aime bien cette version avec Halle Berry. Je trouve qu’elle a sa place à coté des autres films de super héros.
Je n’ai pas compris pourquoi les critiques se sont acharnés sur ce Catwoman de Pitof… (Sûrement un réglement de compte avec ce réalisateur, je ne sais pas ce qu’il leur a fait !).
Bien sûr Tim Burton est passé avant avec Michelle Pfeiffer, mais dans cette version, je suis restée un peu bloquée par le Pingouin : trop répugnant le palmé ! Ça a un peu occulté le reste en ce qui me concerne…

La plus belle c’est Nastassja Kinski

Samedi, décembre 5th, 2009

 Nastassja Kinski

Tellement jolie, d’apparence tellement vulnérable… Dans les années 80, elle a mis à ses pieds toute une génération dans les films de réalisateurs prestigieux : Polanski, Schrader, Coppola, Konchalovski, Beineix, Wenders… Dans Paris Texas, on ne la voit presque pas finalement et on ne se rappelle que d’elle (dans son pull-over rose décolleté jusqu’au pôle sud) quand on évoque ce film (oui d’accord, il y a aussi Harry Dean Stanton, la guitare de Ry Cooder et toutes les images et l’ambiance du film, oui d’accord c’est un film génial) ! Ne serait-ce pas ce qu’on appelle le charisme ?

La plus belle c’est Lisbeth Salander

Vendredi, décembre 4th, 2009

 Lisbeth Salander

La virtuose du tatouage des hommes qui n’aiment pas les femmes (du moins dans la pertinence du symbole faute de réelles aptitudes pour le graphisme pur). Un concentré de force, d’indépendance et de persévérance. C’est elle qui m’a rendue accro à Millénium, c’est aussi à cause d’elle que j’ai moins apprécié le 3ème tome : coincée dans son lit d’hôpital pendant les 3/4 du livre, ses apparitions étaient beaucoup moins excitantes…

La plus belle c’est Kim Basinger

Mardi, décembre 1st, 2009

 Kim Basinger

Stop the Press – Who is that ?!?
Assurément la plus sexy ! C’est comme ça, elle n’y peut rien ! Même quand elle joue la mère alcoolique d’Eminem à l’aube de la cinquantaine ! (Je regrette beaucoup de ne pas avoir vu Loin de la terre brûlée qui était sorti l’an dernier… Il va falloir que je fasse un rattrapage vidéo). Et puis pour moi Kim Basinger c’est le festival de Deauville en 1989, quand elle est descendue de la grande voiture noire qui la déposait devant le casino pour la présentation de Batman, tout en sourire et en longs cheveux blonds avec des boucles partout : la foule en délire ! (Et vous savez quoi : Mickey Rourke était là aussi cette année-là pour présenter Johnny Handsome, mais il parait – il parait – qu’ils étaient un peu en froid tous les deux… Ils nous avaient pourtant donné bien chaud pendant 9 semaines 1/2 trois ans auparavant…).

Batdance - Prince
Petit souvenir vidéo deauville 1989 : Cliquez ici

La plus belle c’est Sharleen Spiteri

Lundi, novembre 30th, 2009

Sharleen Spiteri

La voix, la fille, le tempérament…
Cet air angélique sur un visage androgyne… Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences !
Et ce concert à Bercy Texas-Paris en 2001 qui se terminait sur la reprise de Suspicious Minds, Sharleen toute de cuir vêtue reprenant les attitudes d’Elvis ! Grand souvenir !

Suspicious Minds - Texas

La plus belle c’est Meryl Streep

Lundi, novembre 30th, 2009

meryl streep

Meryl, elle met dans le mille à chaque apparition :
« Le choix de Sophie » où je l’ai vue pour la première fois (séance ciné choc à 19 ans !)… « Kramer contre Kramer » et « La maîtresse du lieutenant français » après coup en vidéo… Et puis il y a eu « Out of Africa », « Sur la route de Madison », « The Hours »…  Et aussi « La rivière sauvage » et même « Le diable s’habille en Prada » ou « Mamma mia »… Jamais la même, toujours crédible, toujours parfaite.