lundi, dcembre 17, 2018 17:24

Archive for the ‘Ris Phi-Phi !’ Category

Le plus fort, c’est çui là qu’est supérieur !

Dimanche, mars 5th, 2017

Le Prince Doré

Samedi, novembre 12th, 2016

> la vidéo avec Catherine et Liliane « Libérée Délivrée »

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦

Happe jeunesse thérapie

Mardi, mars 19th, 2013

Alors que Happiness Therapy, pourtant précédé de critiques très positives, m’avait laissé dans une léthargie quasi comateuse et n’avait pas occasionné ne serait-ce qu’un échauffement de mes zygomatiques, cette French, voir cette franche, tranche de rigolade que je me suis payée à regarder Alice, cougar malgré elle (Virginie Efira, toujours pétillante), empêtrée dans cette simili-aventure avec Balthazar, un jeune étudiant de 20 ans son cadet, leur a fourni un bon entrainement !

Bon, on n’échappe pas à la fin un peu cucul (bien que surprenante… c’est vrai que nous ne sommes pas dans une comédie américaine !), mais les situations et les dialogues sont savoureux.

> voir la bande annonce
(vous pouvez regarder : tous les gags n’y sont pas !)

Nota :  j’ai trouvé Pierre Niney plus craquant que Bradley Cooper… est-ce normal Docteur ?

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦

Antidépresseur d’octobre

Mercredi, octobre 24th, 2012

Faute d’être partie à la frontière du Nunavut voir les ours polaires, je suis allée voir Ted au cinéma… et là j’ai gagné un plein de bonne humeur qui m’a aidé à passer le cap de la dure semaine de reprise après mon séjour à bulles breton !

John Bennett a 8 ans. C’est un petit garçon solitaire qui s’intègre difficilement parmi les enfants du voisinage, et quand il fait le voeu à Noël de voir le nounours en peluche que viennent de lui offrir ses parents prendre vie et devenir son ami pour la vie, il n’imagine pas qu’une étoile filante sillonne le ciel au-dessus de lui au même instant et que son rêve va devenir réalité à son réveil !

Passé la surprise initiale et la fulgurante mais fugace notoriété dont Ted va être l’objet dans un premier temps, il va effectivement rester le meilleur ami de John et c’est presque 30 ans plus tard que nous les retrouvons :

colocs inséparables, John présente tous les symptômes de l’adulescent, Ted a la voix de Joey Starr et est devenu un fêtard libidineux… Tout ça commence un peu à taper sur le système de Lori, la petite amie de John depuis 4 ans qui supporte de moins en moins les frasques du compagnon à peluche de son amoureux !

> voir la bande annonce (si vous êtes encore sceptique quant au potentiel d’hilarité du film de Seth MacFarlane).

-

Et puis tiens, ça me rappelle une histoire… qui doit à peu près avoir le même âge que John et Ted :

« Me and my Teddy Bear, we have no hair but we don’t care… »

> écouter Peter

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦

Nom d’une mite chauve !

Vendredi, juin 18th, 2010

Pourquoi Georgia Nicholson provoque-t-elle une telle détente de mes zygomatiques quand l’ado perso de mézigue qui sévit dans mon sweet home a le don de me mettre les nerfs en pelote ?

Le 1er tome de son journal intime s’appelait « Mon nez, mon chat, l’amour et… moi » :

Georgia Nicholson T1« Georgia Nicolson a 14 ans et trouve que sa vie est un enfer ! Son chat se prend pour un rottweiler, son père voudrait aller vivre en Nouvelle-Zélande, sa mère porte des jupes trop courtes pour son âge, sa meilleure amie ne perd pas une occasion de lui casser le moral et le garçon le plus canon du quartier sort avec une cruche aux oreilles décollées au lieu de comprendre que Georgia est la femme de sa vie. Enfin, s’il n’y avait que ça, elle pourrait survivre, mais il y a cette chose gigantesque au milieu de son visage, son nez ! »   

nous disait l’éditeur.

Au fil des opus écrits par Louise Rennison (illustration des couvertures par Claire Brétécher) , le style est devenu de plus en plus « réservé-aux-initiés », un peu too much, ce qui a d’ailleurs découragé mon ado sus-citée dans la poursuite de sa lecture, mais avec la récente sortie du 10ème et dernier tome, nous devrions  savoir si Georgia va enfin s’arracher les peaux de bananes qu’elle a devant les mirettes et comprendre que ni le Sublimo Scooterino, ni Super-canon ne sont les hommes de sa vie ! Nous on sait depuis le début que c’est Dave la Marrade la grole à son nougat !!!

Pas d’arnaque du spectateur

Mardi, mai 4th, 2010

affiche arnacoeurS’il y a un genre au cinéma où le pourcentage de ratages culmine, c’est bien la comédie romantique.
Alors la chose est assez rare pour être soulignée : L’arnacoeur, voici enfin une comédie romantique vraiment distrayante. Et si le scénario n’a rien d’exceptionnel, l’idée de départ est sympathique et les situations et les dialogues plutôt drôles.
Bon, on n’échappe pas à la fin formatée habituelle mais ça lui va tellement bien à Romain Duris ce genre de personnage.

Et Julie Ferrier et François Damiens sont excellents !

l-arnacoeurx2

Scrubs

Lundi, février 1st, 2010

Scrubs 3

Le Dr HOUSE revient mardi dans une nouvelle saison inédite (pour mon plus grand plaisir !).
Mais c’est tous les vendredi soirs que je me marre à l’hôpital avec les saisons de SCRUBS que M6 repasse en boucle depuis quelques années. Bon c’est toujours après minuit, et j’ai parfois du mal à tenir jusqu’à la fin du 4ème épisode… Mais du JD joué par Zach Braff (qui nous avait fait un Garden State rafraîchissant avec Natalie Portman en 2005) au Dr Cox, en passant par le technicien de surface, ça fait du déjanté au m² !

Prince, charmant par hasard…

Dimanche, novembre 8th, 2009

baiser prince

Les têtes à claques dans la mare

Lundi, octobre 12th, 2009

grenouilles tac

 

Hey mon ami ! Tu aimes regarder les grenouilles faire des bulles dans la mare ?!?!? Alors voilà Virginie et Georges :

voir la video

L’aquaphile – Pierre Desproges (Extrait)

Samedi, octobre 10th, 2009

J’étais littéralement fou de cette femme…

Pour elle, aux soirs d’usure casanière où la routine alourdit les élans familiers en érodant à coeur les envies conjugales, je me voyais avec effroi quittant la mère de mes enfants, mes enfants eux-mêmes, mon chat primordial, et même la cave voûtée humide et pâle qui sent le vieux bois, le liège et le sarment brisé, ma cave indispensable et secrète où je parle à mon vin quand ma tête est malade, et qu’on n’éclaire qu’à la bougie, pour le respect frileux des traditions perdues et de la vie qui court dans les mille flacons aux noms magiques de châteaux occitans et de maisons burgondes…

En sa présence, il n’était pas rare que je gaudriolasse ainsi sans finesse, dans l’espoir flou d’abriter sous mon nez rouge l’émoi profond d’être avec elle. Elle avait souvent la bonté d’en rire, exhibant soudain ses clinquantes canines dans un éclair blanc suraigu qui me mordait le coeur. J’en étais fou, vous dis-je.

Ce 16 octobre donc, je l’emmenai déjeuner dans l’antre bordelais d’un truculent saucier qui ne sert que six tables, au fond d’une impasse endormie du XVème où j’ai mes habitudes. Je nous revois, dégustant de moelleux bolets noirs en célébrant l’automne, romantiques et graves, d’une gravité d’amants crépusculaires…

J’étais au bord de dire des choses à l’eau de rose, quand le sommelier est arrivé. J’avais commandé un Figeac 71, mon saint-émilion préféré. Introuvable. Sublime. Rouge et doré comme peu de couchers de soleil. Profond comme un la mineur de contrebasse. Éclatant en orgasme au soleil. Plus long en bouche qu’un final de Verdi. Un vin si grand que Dieu existe à sa seule vue.

Elle a mis de l’eau dedans. Je ne l’ai plus jamais aimée.

 Pierre Desproges - Chroniques de la haine ordinaire 

Les garçons et les filles par Florence Foresti

Vendredi, octobre 9th, 2009

Ce sont mes filles qui m’ont fait découvrir Florence Foresti avec l’Avion Barbie (MDR !).

Ces 2 extraits là collent plutôt bien avec ce blog alors à voir ou à revoir :

Les garçons                              ou                          Les filles