lundi, dcembre 17, 2018 17:15

Hyperbole ornithologique

H_1
 
C’est un fameux trois mâts fin comme un albatros
Visez haut pour toucher ma témérité
Saint-Malo : témoin de maternité
Mais dans quelles eaux arriverai-je à maturité ?
 
Plongeant dans les souvenirs moroses
Aux relents d ‘amours confinées
J’asperge de confiance déconfite
Tout un amas d’éternité.
En pointillés se trame la fuite
Mais les lourdes séquelles qu’elle suppose
Inspirent un prologue sans suite
Séance latente, déprogrammée.
 
Albatros au but ébauché
Le goal est lent mais fait place nette
Ce terne élan me laisse muette
Trop tôt encore pour s’envoler
Car pour affronter la tempête
Et se gorger d’embruns salés
Il faut de scrupules s’alléger
Et de quelques plumes faire disette.
 
J’attends patiente
Que l’ange qui veille
Sur mes songes, mes gestes et méfaits
Me guide, m’oriente
Et me glisse à l’oreille :
     Ici bas, tu le sais
     Nul ni rien n’est parfait
     Mais plus rien ne s’y oppose
     C’est dans l’ordre des choses
     Avant que tu n’exploses
     Que tes ailes se sclérosent
     Albatros vas-y ose.
 
 
 

retour au sommaire    <  retour au sommaire