lundi, dcembre 17, 2018 18:05

Cache-cache

C_1
Sentiment de passage
D’un manque irraisonné
Qui creuse au plus profond
De tortueux sillons.
 
Sans piment, trop sage
Et résolument ancré
Dans ce port sans passion
Où défilent les saisons.
 
Cent qui mentent et présagent
De somptueuses envolées
Vers de vastes horizons
Que jamais ils n’atteindront.
 
Sens ce vent qui propage
Des effluves effrénés
De sensuels frissons
Balayant l’émotion.
 
Sors et montre-toi, abandonne ce cocon
Rejoins la trace humide de mon désir abscons
Tu as l’aura qu’il faut pour affronter le lion
Après toutes ces années de trop longue gestation
Tu peux si tu maîtrises l’ultime négociation
Obtenir de sa part une tendre soumission
Sans revanche calculée ni moindre humiliation
Franchis enfin l’antre de mes obsessions.
 
Ta science et langueur d’antan
Font plus que fort cépage.
 
 
 

retour au sommaire    <  retour au sommaire