jeudi, dcembre 13, 2018 05:54

Archive for avril, 2013

Elegant man in Beaune

Dimanche, avril 21st, 2013

14 films vus en 4 jours.
1 invité exceptionnel.
1 actrice américaine qui fait peur dans ses films + 1 toutou.
3 jurys pour un palmarès à l’image de la sélection : 4 films scandinaves et 2 films asiatiques récompensés.

Encore une édition intéressante ce 5ème festival du film policier de Beaune qui s’est déroulé du 3 au 7 avril.

Outre le grand moment tant attendu où David Lynch est apparu, juste avant d’assister à l’hommage qui lui était rendu, ornant sur son passage mon DVD de la saison 1 de Twin peaks d’une signature inimitable accompagné d’un sourire discret mais rassérénant en réponse au petit compliment que je lui lançai, je retiendrai en particulier 3 films qui m’ont particulièrement interpellée :

7 BOXES
Film paraguayen (très rare) de Tana Schémbori et Juan Carlos Maneglia. Avec 2 jeunes acteurs au naturel très touchant pour une histoire mêlant suspens, humour et émotion dans un décor aux couleurs dépaysantes.

> Bande annonce – 7 boxes



-

-

-

A SINGLE SHOT
Film de David M. Rosenthal qui débute dans les paysages nimbés des lueurs de l’aube des forêts canadiennes où un braconnier solitaire à la poursuite d’un cerf va malencontreusement se tromper de cible. L’ambiance du film est bien rendue dans la bande annonce :

> Bande annonce – A single shot

-

-
THE GOOD LIE
Dans la catégorie Sang neuf, c’est ce film canadien de Shawn Linden qui m’a emballée : une atmosphère qui nous replonge dans celle du Stand by me de Rob Reiner… Bonne référence.

> Bande annonce – The good lie

-

-

-

-

2 films hors-compétition :
Stoker de Park Chan-Wook (pas vu malheureusement, mais devrait bientôt sortir en salles) et L’hypnotiseur de Lasse Hallström (encore un film suédois) plutôt efficace.

-


≡  merci à Calou Gigi pour ses photos ! ≡
-
♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦

Saez – Zénith de Dijon – 03 avril 2013

Dimanche, avril 14th, 2013

Quitte à me répéter un peu (voir Damien Saez accuse d’avril 2010), après cette soirée au Zénith de Dijon du 3 avril dernier, je me retrouve toujours dans le même état d’esprit à chacun de ses concerts : ce côté cabotin qu’il affiche parfois n’est-il qu’une démonstration provocatrice stérile ou une vraie rébellion outrecuidante ? Qu’importe, son public (de tout âge et comptant toujours de nouvelles recrues, pour preuve, mon ado number one était aussi dans la fosse avec nombre de ses congénères) lui est acquis sans réserve et lui pardonne ses débordements caractériels… Mais bon, être un écorché vif autorise-t-il à être invivable avec son entourage ? Car le garçon doit être un peu pénible au quotidien…
Mais bon, peu importe en fait pour nous qui bénéficions de son talent sans en subir les conséquences… Je lui pardonne même de fumer cigarette sur cigarette et d’ingérer bière sur bière sur scène (on a tous nos contradictions… comme prôner la liberté et être tributaire de substances qui vous asservissent… mais ça c’est un autre débat qui n’engage que moi…).
Bref, ce fût encore un grand moment pour nous la semaine dernière, avec en bonus un rappel inattendu pour lequel il a mis de côté sa réserve habituelle et s’est livré avec une émotion certaine à son public de Dijon… et de Châtillon sur Seine :

> Châtillon sur Seine – Live Dijon 03/04/2013 – Part 1

> Châtillon sur Seine – Live Dijon 03/04/2013 – Part 2

Et puis encore deux petits plaisirs supplémentaires :

> Marguerite – Live Dijon 03/04/2013
> Pilule – Live Dijon 03/04/2013

(et merci au papa de Clémentine pour la photo…)

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦