lundi, dcembre 17, 2018 17:57

annexe 4 – Mare à bout de ficelle

résurgence

 

 

 

 

 

 

 

 

Résurgence violente
D’images rémanentes.
Impudence nonchalante
Qui se veut bienséante.
 
L’été fût perturbé,
Où trouver réconfort ?
La conscience est endettée,
La volonté au point mort.
  
Appel au Génie caché,
Sous la flamme du photophore
Entretenue depuis maintes années,
A raison ou peut-être à tort.
 
Impatience galopante
Du jugement en attente :
Sentence accablante
Ou fièvre persistante ?
 
Coïncidence troublante
De celles qui ne s’inventent,
Cohérence édifiante,
Retrouvailles occurrentes :
 
       Génie Civil aisé,
       Tu reprends sans effort
       La place jadis laissée,
       Par excès de remords.
       Quant à l’ange adulé
       Dont l’UPus enfin sort,
       Tu es l’hôte intégré
      De mon esprit retors.
  
Connivence attachante
Qui dévie sur la pente
D’une dépendance fervente
Digne d’une débutante.
 
Ce silence qui tourmente :
Insignifiance navrante,
Pertinence clairvoyante
Ou désir qui s’évente ?
 
Exigence ambivalente :
L’équation inhérente,
Conséquence évidente,
Semble sans résultante.
 
       Lorsqu’on a recollé,
       Les morceaux bord à bord,
       Il faudrait épargner
       De sentiments trop forts
       Ces choses fragilisées
       Qui donnent vie à nos corps.
       Dix chiffres sur un clavier
       Pour conjurer le sort,
       C’est simple et bien fondé
       Quand on est en accord,
       Mais c’est démesuré
       Quand l’autre reste en dehors.
       C’est dur à concéder
       Mais les chasses au trésor
       Sont rarement partagées.
       Qu’en penses-tu Mi Amor ?
    
 
Maréca   
       
   
<  retour au sommaire