lundi, dcembre 17, 2018 17:26

Archive for the ‘Niveau 4’ Category

Billy

Vendredi, novembre 6th, 2009

Ally McBealLa série :  Ally McBeal

Le rôle :  Billy, ex d’Ally

Rappel :  Ami d’enfance d’Ally, tous les deux tombent très amoureux à l’adolescence, c’est plutôt la vie qui les sépare quand il doit partir faire ses études dans le Michigan… Jusque là, pas encore de nain… Mais finalement, là-bas dans le Michigan, il dégote Georgia – fade et sans fantaisie – (jugement purement personnel) qu’il épouse !!! (Alors que bien entendu, Ally a le coeur encore complètement en vrac quand elle le revoit !!!).

Un nain, un vrai, mais niveau 4 car il dit à Ally quand même de belles choses et lui donne un joli baiser quelques épisodes après l’avoir retrouvée…

Pourquoi ce choix de nain ? Comme je ne peux pas balancer, je ferai  le transfert sur Billy. Fastoche non ?!?!? 

par Angie

Pierre

Vendredi, octobre 30th, 2009

Le livre : Je l’aimais  couv je l'aimais

Le personnage : Pierre, beau-père de la narratrice

Rappel : Bien joué le gars : en cachant sa lâcheté derrière un respect des conventions et une apparence de mari et de père responsable il a tiré le pompon : il a raté sa vie et pourri celle de tout son entourage. Il n’échappe au niveau 5 que par le rattrapage qu’il opère en faisant comprendre à sa belle-fille qui vient de se faire larguer par le père de ses enfants qu’il vaut mieux avoir mal un bon coup qu’avoir à supporter une douleur lancinante tout le restant de sa vie conjugale.

(Je n’ai pas vu le film réalisé par Zabou Breitman – pas d’humeur à recroiser ce nain-là au moment là – mais j’avais lu auparavant le roman éponyme d’Anna Gavalda.)

par Herecomestheflo

Mr Stevens

Vendredi, octobre 16th, 2009

hopkins 2Le film :  LES VESTIGES DU JOUR

Le rôle :  Mr Stevens, majordome

Rappel :  La perfection au masculin (pour ce qui est boulot boulot seulement), l’handicapé de l’affectif par excellence… Il a pourtant conscience avec le recul qu’il a fait une erreur, mais rien à faire la pauvre Miss Kenton n’obtiendra pas la moindre petite expression d’émotion. Bon c’était une autre époque, des conditions particulières, mais quand même !

par Herecomestheflo