jeudi, dcembre 13, 2018 07:12

Archive for juillet, 2018

Enfers et fantômes d’Asie – Musée du quai Branly

Mercredi, juillet 18th, 2018

Les cris vont enfin cesser aux alentours de la galerie du jardin du musée du quai Branly après 3 mois d’errance de yokai, yurei, kaibyo et autres fantômes japonais cherchant l’apaisement de leur âme ou hantant leur uxoricide, 3 mois de passages de vampires sauteurs poursuivis par des prêtres taoïstes, 3 mois de témoignages sanglants sur le purgatoire bouddhiste et ses sévices référencés suivant le karma des suppliciés avant de pouvoir se réincarner, 3 mois d’histoires de fantômes chinois, japonais, thaïlandais, de kung fu zombies.

Estampes, statues, peintures, extraits de films : illustrations hallucinantes ou représentations angoissantes de personnages juste inquiétants ou de monstres terrifiants évoluant dans des univers du quotidien ou dans des mondes cauchemardesques, souterrains ou aquatiques…. ou fantasmagoriques…

Ces deux estampes font partie de la série des Cent histoires de fantômes d’Hokusai, cent histoires qui à l’époque d’Edo étaient racontées à la lueur de cent bougies que l’on éteignait une par une à mesure qu’une nouvelle histoire venait de s’achever, comme la légende d’Oiwa, trahie, défigurée et tuée par son mari et qui reviendra le hanter jusqu’à ce que mort s’ensuive !


-

-

Ces femmes-yurei aux longs cheveux noirs mal coiffés habillées de blanc… Mais oui !!!
The Ring, The Grudge, elles ont hanté nos petits et grands écrans dans de multiples versions !

-

-

-

-

Si vous rencontrez celui là, Isogashi, fuyez !
Ce yokai vous transmet l’addiction au travail si vous l’approchez !

-

-

-

L’expo vient donc de fermer ses portes ce 15 juillet, encore une que j’aurai vue in-extremis et que je suis heureuse de ne pas avoir ratée !

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦

10 juillet 2018 – Olympia

Vendredi, juillet 13th, 2018

19h55 ce 10 juillet, trop heureuse pour 2 raisons :

-  retrouver Jack Johnson pour 2 heures de douceur et de bonheur.
- ne pas subir, en ce soir de 1/2 finale de coupe du monde, une euphorie footballistique qui commence d’autant plus à me saouler gravissime que la finalité de la chose et l’engouement de mes congénères m’échappe à un point, mais à un point…

Donc quand Nick Mulvey qui assurait la première partie dès 20h a commencé en demandant who cares about football ? j’ai bien perçu comme une petite pointe de regrets chez certains de ne pas être devant leur poste de télé.
Quand les premiers cris se sont faits entendre pendant l’installation de la scène pour Jack, saluant le 1er but des français, j’ai bien compris que certains (et j’espère pas certaines !) avaient l’œil rivé sur leur portable, suivant la course des 22 nains derrière un ballon.
Et ce que je me suis mise alors à redouter a fini par arriver, ils ont osé : interrompre l’artiste en  plein milieu d’une chanson pour hurler et chanter on va en finale quand le match s’est terminé… (Encore une chance qu’ils n’aient marqué qu’un but…).
Par là-dessus , quelqu’un est venu apporter à Jack un tee-shirt de l’équipe de France, qui lui allait beaucoup moins bien que celui qu’il portait jusque là, mais il a compris qu’il fallait bien qu’il en passe par là s’il voulait continuer à chanter… Même s’il ne semblait pas trop rancunier finalement sur son compte Instagram (enfin le post est signé K… comme Kim… plutôt posté par sa femme alors du coup…) :

Alors peut être que les belges ont perdu le match ce soir là, mais 3 jours avant ils avaient gagné beaucoup plus :
2 duos entre Jack et Eddie Vedder pendant le festival de Werchter !!!

> Constellations – Eddie Vedder & Jack Johnson

> Imagine – Pearl Jam & Jack Johnson

Ça c’était mardi à Paris :

> Duo avec Nick Mulvey

Pour le reste, toujours aussi bien, alors plutôt que de me répéter, voir plutôt mes articles précédents :

> 23 juin 2010 – Zénith de Paris

> 1er juillet 2014 – Olympia

Le dernier album s’appelle All the light above it too… et c’est toujours aussi cool…

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦

De poils et d’or – Malo A.

Dimanche, juillet 1st, 2018

Il y a des photographes animaliers…
Il y a des peintres animaliers…
Et il y a Malo A. qui expose actuellement (jusqu’au 8 juillet) au P’tit bistrot dans le petit village de Cormot-le-grand vers Nolay (dans cette très belle région du sud de la Côte-d’Or) :
les regards si intenses et si expressifs de ces animaux, sublimés par la lumière des feuilles d’or des tableaux, ont quelque chose d’envoûtant.

La magie opère déjà rien qu’à la consultation de son site > lien ici

Et sa page Facebook > ici

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦