dimanche, octobre 25, 2020 22:47

Les plus belles ce sont Kate et Annie

La cérémonie de clôture des JO 2012 de Londres les a remises sur le devant de la scène. Fleurons de la musique britannique au féminin, obligés qu’ils étaient de penser à elles pour illustrer une partie de l’histoire du Royaume-Uni.

C’est en voyant vieillir ses idoles qu’on prend soi-même conscience du temps qui passe. Alors, oui, j’aurais pu titrer Les plus belles c’étaient… mais elles sont tellement au-dessus de la mêlée dans leur discipline qu’elles méritent encore les honneurs de cette rubrique.

Deux voix et deux personnalités qui ont mis tout de suite tout le monde d’accord dès leurs débuts, jouant avec leur image et se mettant en scène au travers de personnages extravagants, des performances dans la démesure mais pas de provocation gratuite.

Toujours dans la créativité avec un nouvel album 50 Words For Snow sorti cet hiver, Kate Bush et son univers baroque et romantique inspiré, utilisant la danse comme principal vecteur.

Ecrivain lié : Emily Brontë pour Les hauts de hurlevents qui lui ont assuré son passage à la postérité à 19 ans.
> Wuthering Heights

Ils auraient fait un couple réjouissant : avec Peter Gabriel (plusieurs collaborations musicales exaltantes sur Games without frontiers ou Don’t give up bien sûr…) dont ce duo pour une émission que je ne connaissais pas.
> Another day

Et puis, comme on ne peut pas toutes les mettre et qu’il faut faire un choix  :
> Suspended in Gaffa

Et ces 2 extraits de l’album Hounds of Love que je classe quand même dans le top 10 de mes albums préférés :
> Running up that Hill
> Jig of Life

-

Avec Dave Stewart à la grande époque d’Eurythmics, ils nous ont offert un sacré paquet de tubes à voir et à danser. Depuis qu’elle mène sa carrière en solo, les morceaux sont moins délirants musicalement, mais les personnages qu’elle campe sont toujours fascinants. Très engagée humanitairement parlant, Annie Lennox c’est : respect sur toute la ligne.

Ecrivains liés : George Orwell pour le génial Sex Crime d’Eurythmics, BO du 1984 de Michael Radford et aussi Bram Stoker pour la participation d’Annie Lennox à la BO du Dracula de Coppola.
> Sex Crime

> Love song for a vampire

Ils auraient fait un couple androgyne cosmique : avec David Bowie…
> Under pressure

Et puis, et puis…..
> Money can’t buy it
> Here comes the rain again

-

Nota : je signale juste que j’ai failli passer ma nuit sur You Tube à regarder toutes ces vidéos… et toutes celles que je n’ai pas mises en lien…

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦

 

Leave a Reply