jeudi, dcembre 13, 2018 05:58

:Remerciements

          
Je tiens à remercier pour leur contribution involontaire aux illustrations :

Ptiluc : pour ses rats et hamsters (extraits des Pacush blues) - voir A

Julian Grater : pour son Christ (illustration du CD de Peter Gabriel La dernière tentation du Christ) – voir A

René Magritte : pour ce qui n’est pas une pomme – voir B

Hugo Pratt : pour sa femme de Corto Maltese – voir H

Richard Guérineau : pour son héroïne (extrait du Chant des Stryges tome 8 )  - voir I

Hokusai : pour sa vague – voir E et sa japonaise et son mont Fuji - voir L

Frederick Mansot : pour sa lune et son soleil (extrait des Dix soleils amoureux des douze lunes) – voir L

Enki Bilal : pour Nike (extrait du Sommeil du monstre) et Pamela (extrait de 32 décembre) ainsi que son personnage féminin (extrait de Animal’z) - voir O et voir U et voir E

Bruno Gazzotti : pour son « pasteur » Soda (extrait de Dieu seul le sait) – voir M

Tome et Janry : pour le petit Spirou – voir M

Robert Grossman : pour son homme au lasso (extrait du Sexe Book de Brad Benedict) – voir M

Delaf : pour sa petite nana (extrait des Nombrils tome 4) – voir N

les studios Disney : pour leur petite sirène - voir P

Philippe Francq : pour Largo Winch (extrait de OPA ) - voir W

Victoria Hurst : pour son loup (extrait de L’univers du loup de Candace Savage ) – voir X

pour leurs dessins, peintures ou photos.
     
            

 La Poste : pour son coquelicot – voir R

 La SNCF : pour sa pub TGV – voir V

 Playstation : pour ses pubs – voir J et voir O

 « Six Feet under » : pour sa pub de DVD – voir T

 Seb : pour les illustrations de son bouquin de recettes – voir N

 Sony: pour sa plaquette avec Peter Gabriel – voir Y

(et quelques autres dont j’ai malheureusement oublié l’origine) pour leurs images commerciales glanées dans les magazines.
      
 

Et bien sûr les quelques chouchous qui défilent au gré des pages : Peter, Rosanna, Marylin, Ingrid, Cary, Meryl, Madeleine, Bruce, Robert, David et Chris…

    
    
 
A la mémoire de mon père, prince échappé de la mare…
… Et à celle de Philippe, têtard de mon enfance.