jeudi, dcembre 12, 2019 04:17

Dijon, november, 2019

Soirée spéciale ce 7 novembre dans des centaines de cinéma de France (et d’ailleurs) de celle qui nous entraine depuis 35 ans dans les recoins de sa mélancolie pop et de ses obsessions élégantes, addictives pour les simples mortels que nous sommes, envoûtés par ce regard d’ange déchu sous une chevelure aux couleurs des flammes de l’enfer.

Descendue de son vaisseau spatial dans un univers tout droit sorti du Los Angeles de novembre 2019 de Blade Runner (quel timing !), le spectacle qu’elle mène est d’un esthétisme et d’une perfection technique stupéfiants.
-

Sa voix mi-humaine mi-créature-céleste migre de nos pavillons auriculaires à notre cerveau pour compléter ces sensations visuelles et nous permettre une appréhension complète de l’expérience, toute nouvelle pour moi, du show qu’elle nous délivre, soutenue par des musiciens et des danseurs impeccables et par la présence, le temps d’une chanson, de Sting qui a dû boire la même potion magique qu’elle (à moins qu’ils ne se fassent cryogéniser entre 2 apparitions publiques…) pour garder cette silhouette et cette beauté résistantes aux épreuves du temps.

♥♥♥ à noter : l’habit ne fait pas le moins mais Jean-Paul Gaultier fait les îcones… ♥♥♥

Bref, la plus belle c’est Mylène…. voir aussi > ici

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦

One Response to “Dijon, november, 2019”

Leave a Reply