lundi, dcembre 17, 2018 17:10

Archive for septembre, 2016

Domaine de St Cloud – 26,27 et 28 août 2016

Dimanche, septembre 18th, 2016

Ah ! Quelle belle fin d’été encore cette année aux portes de la capitale !
Qu’est-ce-qu’on était bien, affalés sur notre couverture, à l’ombre des arbres de ce beau domaine de Saint Cloud, un verre de cidre frais à la main, une barre de Granola aux bonnes graisses de palme dans l’autre (ben en même temps elles étaient distribuées gracieusement et généreusement… et j’ai fait une cure détox juste avant, alors…).
Mais le meilleur c’est ce qu’on a dans les oreilles :

Des valeurs sûres, qui nous ont fait prendre les billets pour ces 3 jours comme Two Door Cinema Club, Massive Attack, Iggy Pop ou Foals qui furent à la hauteur de ce qu’on attendait d’eux.

Des groupes qui faisaient du bruit et qui assuraient le show comme Wolfmother, Bring Me The Horizon ou mes préférés : les suédois de Royal Republic.

Des prestations fun et sympas comme celles de Caravan Palace, Bastille, The strumbellasPapooz, Edward Sharpe & The Magic Zeros, Bibi Bourelly ou Little Simz.

Mais les révélations de ce Rock en Seine de cette année pour moi viennent : de Californie, avec Anderson Paak, et de Scandinavie, encore, avec les suédois de Miike Snow et la toute jeune et surprenante norvégienne Aurora que je n’ai vue que pour ses 3 derniers titres (elle était programmée  en même temps qu’Iggy Pop), mais je vais vite combler la frustration ressentie dès le 24 octobre prochain à la Maroquinerie !

© Stars are underground

> Two Door Cinema Club – Full concert

> Foals – Spanish Sahara

> Iggy Pop – The passenger

> Massive Attack – Angel

> Anderson Paak – Come down

> Miike Snow – Black & Blue

> Aurora – Runaway

Et tiens, tellement que j’ai pas été emballée, j’en oubliais de citer The Last Shadow puppets dont l’affiche Rock’Art était plutôt réussie en revanche, tout comme celle des Casseurs Flowters qui ont eux bien assuré le temps des quelques morceaux que j’ai pu entendre !

-
« L’avenir appartient à ceux qui se lèvent à l’heure où j’me couche » chantent Orelsan et Gringe… Ça ça interpelle…

-

-

-

-

-

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦