lundi, fvrier 24, 2020 17:14

Encore une histoire de nains…

…mais rien à voir avec ceux concernés par ce blog qui, vous l’aviez bien compris font référence à ceux cités à la lettre M de mon abécédaire (voir > Mini mâles et gros bonnets), et qui ne sont en aucun cas un manque de respect aux personnes de petite taille dont il est question dans le livre dont je veux vous parler aujourd’hui :

Un enfant de la balle de John IRVING

Les nains dont il est question dans ce roman sont des nains achondroplases qui officient beaucoup dans les cirques en Inde, pays où se déroule en majeure partie l’action du livre et d’où est originaire le Dr Daruwalla, personnage central partageant sa vie entre Toronto et Bombay, la chirurgie orthopédiste et les scénarios de séries policières, et qui va nous permettre de rencontrer un panel de personnages hauts en couleur !

Comme souvent dans l’univers d’Irving, il y a des gens avec leurs convictions (ou leurs non-convictions) bien à eux, des histoires de transsexuels, de mutilés (volontaires ou non…), d’hommes et de femmes en quête  de leurs origines, de leur place géographique ou spirituelle… mais ce qui pourrait devenir glauque ou dramatique prend avec lui des allures drôles et extravagantes !

Il fait partie de ces auteurs qui reviennent régulièrement sur ma table de chevet. Le monde selon Garp me l’a fait découvrir à l’époque où le film du même nom était sorti sur les écrans. Depuis, je me replonge à chaque fois avec délectation dans ses pérégrinations (entre le Nord-Est des Etats-Unis et Vienne le plus souvent) et la découverte de personnages insensés et attachants.

-

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦

Leave a Reply