lundi, aot 10, 2020 21:57

Rachel et Deckard

PDVD_009

BLADE RUNNER de Ridley Scott - Sean Young et Harrison Ford

Affiche Blade Runner

Do Androids dream of electric Sheeps ?
Le piano recouvert de vieilles photos sépia et le joli profil de Rachel s’appliquant à jouer un air mélancolique, s’enchaine le thème de Vangelis tandis qu’elle libére nonchalamment ses longues boucles noires d’une coiffure trop sophistiquée. Le profil de Deckard qui se glisse dans le champ à ses cotés :

-  J’ai rêvé de musique
-  Je ne savais pas si je savais jouer. Je me rappelle des leçons, je ne sais pas si c’est moi ou la nièce de Tyrell.

… désarroi incommensurable de la belle perdue au milieu de souvenirs, qui, elle vient de le comprendre, ne lui appartiennent pas – solitude extrême du répliquant qui se croyait humain. Ambigüité de l’attitude de Deckard dans cette scène et celle qui suit… Pur désir, réel sentiment amoureux ou empathie, incompréhensible pour lui, envers une androïde qui pourrait lui ressembler plus qu’il ne le croit ?

par Herecomestheflo

Leave a Reply