mardi, juin 15, 2021 02:46

« Can there be breaks in the chaos sometimes ? »…

… Oui quand on a une head full of dreams ! Et encore heureux !

Bof, me suis-je dit à la première écoute… Surtout que leurs précédents albums m’avaient enthousiasmée dès que je les avais soumis à mes canaux auditifs.
Que ce soit le Ghost Stories des uns, magique du début à la fin (Maïtena et moi étions à peu près dans le même état ce soir d’avril 2014 là, voir ici) et qui avait été magistralement, intégralement et exhaustivement mis en scène ou le Cyclo de l’autre qui avait donné lieu à de très beaux moments live également (voir là), d’une mélancolie communicative mais always in my head.

Et puis en fait, je m’aperçois que je n’arrête pas de les écouter ces nouveaux albums de Coldplay et de Zazie… Ben oui, parce-que quand même, didn’t we have fun, et que may be we could again et qu’à leur écoute je forget the world and it’s weight… Et puis finalement, au détour d’une nième écoute arrive un amazing day et que du fun tout-à-coup, adieu tristesseI love you all,Life has a beautiful, crazy design, hasn’t it ?… Sometimes ?

♦♦♦ Si je n’ai pas pu voir Coldplay sur scène le 24 mai (seule date en France à Nice mais il reviendraient en France l’été prochain se dit-il…) avec leurs nouveaux titres cette année (même soir que Radiohead… et Dieu m’a donné quelques dons – quoique – mais pas celui d’ubiquité…), je suis allée voir Zazie aux Folies Bergères le 25 mars et là aucun regret, comme d’hab..

> Zazie Folies Bergères mars 2016 -Adieu tristesse

> Coldplay live Nice 2016

♦♦♦ retour à la page d’accueil ♦♦♦

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.